The Avengers, Saison 2 1962-1963

Posted on 9 août 2012

2


Premier volume de l’intégrale « The Avengers » (Chapeau melon et bottes de cuir), ce coffret présente en fait la seconde saison de cette série. Pourquoi ce décalage ? Tout simplement parce que la première saison est malheureusement perdue à jamais. Seuls deux des 26 épisodes épisodes ayant put être sauvegardé. A cette époque les shows télévisés étaient souvent réalisés dans les conditions du direct. Cela plus le fait que les cassettes sur lesquelles étaient enregistrés les épisodes étaient assez rapidement réutilisées pour enregistrer de nouvelles émissions, amène l’amateur à se lamenter sur cette perte irrémédiable.

Cette seconde saison sera celle des premiers bouleversements. Après 26 épisodes ou John Steed tenait le second rôle derrière un talentueux Dr. Keel, nôtre héros prend désormais les rênes de la série et s’entoure de quelques assistants qui pour deux d’entre eux ne laisseront pas de souvenirs impérissables. Le Dr. King dans les trois premiers épisodes de la saison et Vénus Smith dans six autres. Viendra ensuite le tour de l’admirable Cathy Gale que nous suivrons au cours des 17 derniers épisodes de la saison avant de la retrouver pour l’intégralité de la saison 3.

Acteurs : Patrick Macnee, Jon Rollason, Julie Stevens, Honor Blackman
Réalisateurs : Divers, Scénaristes : Divers
Format : PAL, Langue : Anglais, Sous-titres : Français
Région : Région 2 , Rapport de forme : 1.33:1, Nombre de disques : 8
Studio : StudioCanal, Date de sortie : 3 octobre 2005
Bonus : Gallerie Photo et Bandes annonces
ASIN: B000BG0E72, Prix indicatif : 30.00€

Alors entendons nous bien. Je suis depuis plus de 30 ans un fan inconditionnel des Avengers. Mais pour être franc, de toutes les saisons que cet excellent show nous a donné au fils des années, celle ci est certainement la pire que je connaisse. Oh ce n’est pas une catastrophe non plus, mais le reste de la série est parvenu à se hisser à un tel niveau, que la barre se trouve du coup hissée bien haute. Bien trop souvent les épisodes présentés ici sont dénoué d’humour, ne présentent aucun non-sens, sont pour le moins bavards et sans grande originalité. De très bon petits scénarios d’espionnage classique, mais très peu qui sortent du lot. Bien évidemment la révolution est déjà en marche, et le fait que la nouvelle partenaire de John Steed soit une femme de tête, vêtue de cuir et utilisant le judo avec brio est une complète nouveauté à la télévision. C’est cette émancipation marquée et poussée, ainsi que les relations des deux personnages principaux de ce show qui sans doute, explique le succès de celle ci auprès du grand public. Une saison qui vaut donc pour l’histoire et la culture personnelle des fans, mais qui ne trouvera sans doute aucun intérêt auprès des autres.

Episode 01, Mort en vol
(Dead on course)
Scénario : Eric Paice
Réalisation : Richmond Harding

« Un avion tombe près de la ville de Shamrock en Irlande suite à de mauvaises instructions de la tour de contrôle. C’est le deuxième accident de ce type dans la région. Steed et le docteur King arrivent sur les lieux et sont accueillis par Freeman, le directeur de l’aéroport. Le docteur a la difficile tâche d’autopsier les 38 cadavres de la catastrophe récupérés dans la nuit par l’équipe de secours et entreposés au couvent Sainte Marie. »

Premier des trois épisodes qui verra le Dr. King succéder au Dr. Keel et John Steed prendre définitivement le premier plan. Un rendu techniquement assez sombre, une patte qui se cherche encore et pourtant certains des éléments clé sont déjà là. Avec un John Steed tirant déjà savamment les ficelles de l’intrigue.

Episode 02, Mission à Montréal
(Mission to Montreal)
Scénario : Lester Powell
Réalisation : Don Leaver

« La doublure de la célèbre actrice Carla Berotti est assassinée dans la loge de cette dernière. Carla décide de fuir les lieux du drame et s’embarque sur un bateau, en partance pour le Canada. Son mari, le capitaine Nicholson, fait pression sur elle afin qu’elle lui remette des microfilms qu’elle a dissimulés. C’est alors que Steed usurpe l’identité d’un stewart tandis que le Docteur King se fait engager comme médecin personnel auprès de l’actrice. »

Un huit clos plutôt bien mené. Il ne tient par contre que grâce au jeu des acteurs principaux et des relations qu’ils tissent entre eux, tellement le scénario apparait mince et sans grand intérêt. Les acteurs secondaires sont certainement encore plus secondaires que de coutume. Exception faite de Patricia English qui dans le rôle de Carla Berotti fait merveille.

Episode 03, La trahison
(The Sell-Out)
Scénario : Anthony Terpiloff & Brandon Brady
Réalisation : Don Leaver

« Steed doit assurer la protection d’un dignitaire des Nations Unies, Monsieur Roland. Celui-ci échappe de justesse à une tentative d’assassinat et un innocent est tué à sa place. Steed demande l’aide du Docteur King. En effet, Steed soupçonne un officier ministériel d’être passé à l’ennemi et il souhaite que le Docteur King le surveille. Les choses se compliquent grandement quand le suspect en question se met à accuser Steed de traitrise !« 

Un scénario des plus classique qui ne brille ni par son originalité ni par son intérêt. Il marque le départ de Jon Rollason (Dr. King) de la série. L’acteur en lui même n’est pas en cause, la production souhaitant rentabiliser les scénarii écrits  à l’origine pour Ian Hendry. Désormais et jusqu’aux « New Aengers », Steed n’aura plus que des partenaires féminines. On peux s’en réjouir tant ces adieux sont douloureux pour le téléspectateur qui baille à s’en décrocher la mâchoire.

Episode 04, Missive de mort
(Death Dispatch)
Scénario : Leonard Fincham
Réalisation : Jonathan Alwyn

« Alan Baxter, porteur de la valise diplomatique britannique, revient de Washington. Il est assassiné, sans mobile apparent, à la Jamaïque. Steed et Cathy Gale se rendent là-bas, afin d’éclaircir cette affaire. Steed met ses pas dans celui de son collègue, sous la surveillance rapprochée de Mrs Gale. C’est alors que Steed est, à son tour, victime d’une tentative de meurtre…« 

La première apparition de Cathy Gale (Honor Blackman), chargée ici de la protection de Steed. Première apparition également de One-Ten, le supérieur de Steed. L’épisode n’est pas inoubliable en lui même mais contient par contre une scène d’action finale pouvant facilement figurer au panthéon des plus médiocre de toute l’histoire de la télévision.

Episode 05, Warlock
(Warlock)
Scénario : Doreen Montgomery
Réalisation : Terry Green

« Neville est un scientifique qui a inventé la formule d’un nouveau carburant. Il tombe, tout à coup, dans un mystérieux coma, après avoir ouvert un paquet qui recélait une drôle d’amulette. Steed découvre chez lui des traités de spiritisme et d’occultisme. Neville est alors assassiné par un agent ennemi, qui désire voler la formule, un nommé Markel – aidé dans son forfait par la complicité d’un adepte de la magie noire, Cosmo Gallion… Steed et Cathy découvrent que Neville n’est pas le seul scientifique féru d’occultisme à avoir été assassiné dans des conditions similaires…« 

La présence d’un des très rares effets spéciaux utilisé dans la série. Un épisode qui dénote du ton général de cette saison, ou l’on quitte l’espionnage bon teint et classique pour une trame beaucoup plus fantastique. Il semble qu’à l’époque les producteurs se soient posés pas mal de questions sur l’accueil que le public réserverai à ce type d’épisode.

Episode 06, Carburant 23
(Propellant 23)
Scénario : Jon Manchip White
Réalisation : Jonathan Alwyn

« Steed et Cathy doivent rencontrer un passager en provenance de Tripoli et en route pour Marseille. Celui-ci doit porter dans ses bagages un échantillon du Propellant 23, un nouveau carburant pour fusée. Les deux agents attendent leur contact à l’aéroport de Marseille, mais lorsque celui-ci se présente au bureau des douanes, il s’écroule, mort…« 

Comme de coutume dans les fictions Britanniques, les policiers ou douaniers Français ne se montrent pas sous leurs meilleurs atours. Un mélange de chassé croisé et de jeu de piste, qui nous laissera l’occasion de faire la connaissance de Catherine Woodville (Laure). Elle deviendra quelques années plus tard la seconde femme de Patrick MacNee.

Episode 07, Monsieur Nounours
(Mr Teddy Bear)
Scénario : Martin Woodhouse
Réalisation : Richmond Harding

« Le colonel Wayne–Gilley, auteur de plusieurs livres, meurt subitement au cours d’une émission littéraire à la télévision. La mort semble avoir été provoquée par une absorption de cyanure. Une autopsie pratiquée sur le défunt révèle la présence d’un étrange comprimé dans son estomac : un mécanisme d’horlogerie, dissimulé dans la capsule, est réglé sur l’heure de sa mort. John Steed soupçonne un assassin professionnel, surnommé Monsieur Nounours, car le modus operandi de l’assassinat signe le crime. Cathy Gale le rencontre afin de lui proposer de tuer Steed…« 

Le voici le premier épisode enthousiasmant de cette 2e saison. De l’humour noir, un ton résolument décalé, des relations tendues entre les personnages et un scénario, qui sans être jubilatoire n’en reste pas moins correct. Bons nombres d’éléments clé de la série y apparaisse ici, avant d’être exploité de manière plus convaincante dans les saisons suivantes. Une réussite.


Episode 08, Le Décapode
(The Decapod)
Scénario : Eric Paice
Réalisation : Don Leaver

« Le président de la République des Balkans, Yakob Borb, est en danger. Steed est chargé par les services secrets britanniques de veiller à sa protection. En effet, le chef d’Etat est à Londres pour y négocier un prêt financier. Lorsque la secrétaire du président est assassinée, Steed s’arrange pour que Venus Smith la remplace…« 

Premier des six épisodes de la saison tourné avec Vénus William. Cette chanteuse de cabaret qui visiblement se fait embobiner par un Steed plutôt retors, interprète deux titres au cours de l’épisode. Deux standards enregistrés des années plus tôt par Bing Crosby et Ella Fitzgerald, excusez du peu. Pour le reste, un épisode sans grand intérêt tournant autour du catch…


Episode 09, Le point de mire
(Bullseye)
Scénario : Eric Paice
Réalisation : Peter Hammond

« Des armes fabriquées en Grande-Bretagne sont vendues illégalement à des pays étrangers, ce qui ne va pas sans créer des tensions politiques internationales. Steed fait acquérir 20% des actions de la société Anderson’s Small Arms Ltd, soupçonnée de participer au trafic. Son intention est d’installer Cathy Gale aux séances du conseil d’administration…« 

L’occasion de découvrir une Cathy Gale femme d’affaire qui ne s’en laisse pas compter. Steed est ici clairement en retrait pour la première fois au profit de sa partenaire qui mène l’action. Un épisode qui ne m’a pas marqué plus que cela côté intrigue et scénario.

Episode 10, Tueurs à gages
(Removal Man)
Scénario : Roger Marshall & Jeremy Scott
Réalisation : Don Leaver

« Steed s’envole pour la Riviera afin d’infiltrer un gang prêt à tout pour s’enrichir. C’est en dévalisant la maison du chef de la bande que Steed compte se faire remarquer par les malfrats et s’incorporer dans leur effectif…« 

Nouvel épisode avec Venus Smith, comme de coutume celle ci ne participe pas directement à l’enquête, et se trouve même utilisée par Steed. Moins une véritable  partenaire qu’une pièce qu’utilise nôtre héros.  Une pièce qui peut pourtant se révéler dangereuse pour lui, comme ce sera le cas ici.

Episode 11, The Mauritius Penny
(The Mauritius Penny)
Scénario : Malcolm Hulke & Terrance Dicks
Réalisation : Richmond Harding

« Le Mauritius Penny, un timbre fort rare, est en vente dans un banal catalogue. L’amateur qui en avertit Steed meurt mystérieusement. Steed se rend alors chez un riche philatéliste, Shelley, afin d’enquêter…« 

Cette enquête dans les cercles philatéliques Londonien réservera quelques surprises de tailles à notre couple d’investigateur. Un sujet classique que celui traité ici, mais qui dans le milieu de l’espionnage fait toujours recette.


Episode 12, Mort d’un grand Danois
(Death of a Great Dane)
Scénario : Roger Marshall & Jeremy Scott
Réalisation : Peter Hammond

« Steed traque une bande de malfrats qui pratiquent le transfert illégal de fonds depuis la Grande-Bretagne. Sa seule piste se nomme Miller, un homme retrouvé avec une grande quantité de diamants dans l’estomac…« 

Pfffttt !!!! Si vous souhaitez faire impression dans les salons et que l’on vous demande quel est votre épisode préféré de cette saison, rendez-vous service, ne dites pas que c’est celui ci. Un ennui mortel !


Episode 13, Festin de pierres
(Death on the Rocks)
Scénario : John Bryce
Réalisation : Jonathan Alwyn

« L’épouse d’un marchand de diamants est assassinée par un esthéticien, à l’aide d’un masque à prise rapide. Steed décide alors d’endosser l’identité d’un diamantaire afin de juguler un trafic de bijoux…« 

Un scénario terne, bavard et sans originalité. Une réalisation qui ne parvient pas à sauver grand chose. Mon dieu que cette saison peut être horripilante parfois !


Episode 14, Un traitre à Zebra
(Traitor in Zebra)
Scénario : John Bryce
Réalisation : Richmond Harding

« Afin d’enquêter sur des fuites d’informations venant du HMS Zebra, Steed intègre l’unité concernée en tant que psychiatre et Cathy parvient à se faire engager dans la salle des contrôles…« 

Un John Steed détendu et souriant et une Cathy Gale qui s’affirme. Voilà les deux éléments majeurs d’un scénario bien mené mais on ne peut plus classique. A noter le grand ridicule du vecteur des informations (je ne peux pas croire que celà n’est pas été murement réfléchi) qui préfigure sans doute le non-sens qu’atteindront avec brio les saisons suivantes.


Episode 15, Le grand penseur
(The Big Thinker)
Scénario : Martin Woodhouse
Réalisation : Kim Mills

« Le plus puissant ordinateur jamais construit, Platon, a été saboté à plusieurs reprises et un professeur retrouvé mort à l’intérieur même de l’appareil. Cathy Gale enquête discrètement sur le meurtre…« 

Premier


Episode 16, Inter crime
(Intercrime)
Scénario : Terrance Dicks & Malcolm Hulke
Réalisation : Johnathan Alwyn

« Deux cambrioleurs sont surpris par le membre d’une organisation criminelle qui réussit à tuer l’un d’eux. Le rescapé se rend chez Steed afin de lui révéler l’arrivée d’une collaboratrice d’Inter-Crime…« 

Un

Episode 17, L’argile immortelle
(Immortal Clay)
Scénario : James Mitchell
Réalisation : Richmond Harding

« One-Ten demande à Steed de vérifier les assertions d’Allen Marling. Ce dernier prétend avoir inventé une céramique incassable. Cathy Gale, qui est en train de rédiger un livre sur la Chine, se retrouve tout naturellement désignée pour enquêter dans l’usine de Marling…« 

Premier

Episode 18, La boite à trucs
(Box of Tricks)
Scénario : Peter Ling & Edward Rhodes
Réalisation : Kim Mills

« Des secrets de l’OTAN sont passés à l’ennemi et Steed est persuadé qu’il existe un rapport avec la mort de l’assistante d’un magicien au club où travaille Venus Smith« 

Un

Episode 19, Les oeufs en or
(The Golden Eggs)
Scénario : Martin Woodhouse
Réalisation : Peter Hammond

« DeLeon, un malfrat, s’introduit chez le docteur Ashe et dérobe, dans un réfrigérateur, deux oeufs dorés. Mais lorsque Cathy se rend chez le médecin, celui-ci nie avoir été l’objet du cambriolage…« 

Premier

Episode 20, L’école des traitres
(School for Traitors)
Scénario : James Mitchell
Réalisation : Jonathan Alwyn

«  Steed et Venus Smith enquêtent sur la mort suspecte d’un universitaire. Ils découvrent bientôt l’existence d’un complot d’espions au sein même de l’université…« 

Un

Episode 21, La naine blanche
(The White Dwarf)
Scénario : Malcolm Hulke
Réalisation : Richmond Harding

« Un savant, assassiné alors qu’il observait une étoile, a laissé des notes affirmant que l’étoile va détruire la Terre« 

Premier

Episode 22, L’homme dans le miroir
(Man in the Mirror)
Scénario : Geoffrey Orme & Anthony Terpiloff
Réalisation : Kim Mills

«  Steed et Venus Smith enquêtent sur l’apparent suicide d’un officier spécialisé dans le décodage« 

Un

Episode 23, La loi du silence
(Conspiracy of Silence)
Scénario : Richard Bates
Réalisation : Stephen Doncaster

« Steed et Cathy Gale aident un clown à échapper aux griffes de la mafia. Mais cette redoutable organisation lance un «contrat» sur Steed« 

Premier

Episode 24, Le clan des grenouilles
(A Chorus of Frogs)
Scénario : Martin Woodhouse
Réalisation : Raymond Menmuir

«  Alors qu’il passe ses vacances en Grèce, Steed est chargé d’enquêter sur la mort mystérieuse d’un plongeur nommé Stephanopoulos. Steed embarque sur le «Archipelago», un yacht de luxe appartenant à un certain Mason« 

Un


Episode 25, Six mains sur la table
(Six Hands Across the Table)
Scénario : Reed R. de Rouen
Réalisation : Richmond Harding

« Cathy est invitée à passer le week-end chez une de ses anciennes amies d’école, Rosalind Waldner. Oliver Waldner, le père de Rosalind, se trouve être un dirigeant du groupe Reniston, spécialisé dans la construction de navires. Cathy apprend par Rosalind qu’un certain Herbert Collier, également constructeur de bateaux, a récemment trouvé la mort dans un accident de la route« 

Premier

Episode 26, La baleine tueuse
(Killer Whale)
Scénario : John Lucarotti
Réalisation : Kim Mills

«  Lorsque Cathy présente à Steed un jeune boxeur dénommé Joey Frazer, l’agent britannique conseille à celui-ci de s’entraîner à la salle de Pancho Driver.« 

Un


Les résumés de certains épisodes sont tirés

du superbe  site Français consacrés aux Avengers


Publicités
Posted in: Petit Ecran