Cheveux de feu, Sylvie Wolfs

Posted on 20 juin 2011

15


La légende de la Femme-Louve. Prologue. 1855. Dans une Irlande ravagée par la famine, la petite Jewell O’Connor affronte la faim et la violence des hommes. Sans autre recours que de s’embarquer pour le Nouveau Monde, c’est en survivante qu’elle débarque à New York. 1855. Petit-Serpent, jeune Sioux Lakota, entame les rites initiatiques qui feront de lui un homme. La sérénité de son existence est bientôt troublée par les guerres tribales… et surtout par l’arrivée des Wasicus, les hommes blancs. Au coeur d’une Amérique en plein bouleversement, un guerrier indien et une fragile Irlandaise tentent de trouver leur place. L’amour né de leur rencontre peut-il être assez fort pour lutter contre l’effondrement de leur monde ?

 

Auteur : Sylvie Wolfs
Edition : Autoédition – 1ere Edition chez Timée Editions (02/2008)
Série : La légende de la femme louve 0/3
Parution : 05/2011, Pages :487, Prix Indicatif : 18,40 €, ISBN :9781447707257

 

 

Avant Propos

« Cheveux de feu » est le prologue de « La légende de la femme louve », dont « Traque sauvage » est le premier tome. Edité en 2008 par Timée Editions, il restait depuis quelques temps introuvable. Suite aux demandes de ces lecteurs, désireux de connaitre la genèse de la série, Sylvie a décidée depuis peu d’en passer par l’auto édition grâce aux services de « Lulu.com » afin qu’il soit de nouveau disponible pour tous. C’est là que vous pourrez le commander si vous souhaitez le découvrir. Une belle initiative de l’auteure, qui n’a pas eu vraiment de chance avec ces éditeurs successifs jusqu’à présent. Qu’importe, la roue finira bien par tourner. Sylvie est une battante. Un peu plus 2.000 exemplaires de « Traque sauvage » se sont vendus jusqu’à ce jour, ce qui n’est pas rien à l’heure actuelle pour un western vous en conviendrez. Mais il semble que « Les Nouveaux Auteurs » soit en passe de refuser d’éditer le prochain titre des aventures de Jewell. Pas assez bancable la jeune Irlandaise, semble t’il. Alors qu’elle rédige le prochain tome, Sylvie est donc à la recherche d’un nouvel éditeur. Sylvie ne lâche rien, et elle a parfaitement raison comme vous allez le voir…

 

Présentation

« Traque sauvage » nous donnait à voir un personnage de femme,  forte et volontaire. Evoluant dans un monde d’homme, un monde rude et brutal, celui ce l’ouest américain. Sans connaitre le passé de ce personnage autrement que par quelques révélations glanées ici ou là au fil du texte, il apparaissait difficile de mesurer vraiment son chemin de vie et les épreuves qui l’avait ainsi transformée. « Cheveux de feu » revient à propos sur l’enfance, l’adolescence et la véritable naissance de Jewell O’ Connor. En un peu moins de 500 pages, qui se dégustent et s’apprécient, le voile se lève sur une personnalité hors du commun, attachante et volontaire.

Composé de trois parties, ce roman prologue à la série, est donc la porte d’entrée au cycle. Idéal pour en commencer la découverte, ou pour parfaire sa connaissance du personnage principal pour ceux ayant déjà lu « Traque sauvage ». La première partie retrace l’enfance et l’adolescence de Jewell, dans cette Irlande du temps de la grande famine. Un enfance rude, prélude à une vie qui ne le sera pas moins. Ballotée entre misère, famine, mauvais traitements, mais aussi amour paternel et fraternel. Une enfance qui forge pour le moins le caractère. Cette première partie verra Jewell quitter son Irlande natale et émigrer en Amérique. Un pays ou tout semble possible, mais ou elle retrouve bien vite la cruauté des hommes. Elle achèvera son adolescence sur fond de guerre des gangs, avant qu’un événement (dont je me garderai bien de vous parler), lui fasse prendre la route du grand ouest sauvage. Toute cette première partie est composée de chapitres alternant le point de vue de Jewell, et celui d’un jeune Sioux que l’on voit évoluer, loin du monde des blancs, au sein de la grande nation Sioux.

La seconde partie, verra Jewell rejoindre la Nation Sioux après quelques péripéties et s’intégrer peu à peu à celle ci au fur et à mesure qu’elle la découvre. Les deux points de vue distincts jusqu’à présent, se mêlent alors logiquement pour nous dépeindre une société Sioux, que j’ai trouvé particulièrement évocatrice et finement rendue. Sylvie a une passion pour les Amérindiens, et semble t’il pour les Sioux. Voici une passion qui nous rapproche, et à la vue des ouvrages de référence qu’elle cite en fin de volume, je peux vous dire que les dites références sont de tout premier choix.

La troisième partie quand à elle, plus courte que les deux précédentes, permet de faire le lien entre le présent ouvrage et le personnage de Jewell tel que nous le découvrons dans les premières pages de « Traque sauvage ». Elle amènera les lecteurs connaissant déjà le personnage de Jewell à la voir sous un jour bien différent me semble t’il, tant le personnage s’est ici étoffé de fort belle manière.

Alors que dire de ce roman, de ce prologue à la série ? Vous dire d’emblée qu’il s’agit d’un coup de coeur me semble mérité. C’est pour découvrir des ouvrages comme celui ci que le lis. J’ai passé quelques heures hors du temps, parcourant cette Irlande magnifique et rude dont mes aïeux me parlaient avec les larmes dans les yeux quand j’étais enfant. J’ai parcouru les grandes plaines aux côtés de la Nation Sioux, et partager les malheurs et les espoirs d’un personnage de papier qui, au fil des pages s’est révélé être bien plus que cela. J’ai toujours été un grand amateur de romans d’aventure et de western. Peu m’importe qu’il s’agisse d’un (mauvais) genre littéraire. Passionné par les cultures Amérindiennes et par celle des Sioux en particulier j’ai été séduit par la présentation qu’en fait Sylvie dans son roman. C’est si juste, sans trace de manichéisme et avec juste ce qu’il faut de non dits pour me ravir. Je ne sais ce que réserve le futur à Jewell O’Connor, mais à Sylvie je souhaite tout le bonheur du monde, pour les quelques heures de plaisir qu’elle m’a donné ici. « Hau Tokela… »

 

Un extrait de « Cheveux de feu »

 

Le monde de Paikanne,

Indiens d’Amérique du nord,

 

 

 

 

 

Publicités
Posted in: Aventure